Seneclic

Absence Halima Gadji de la 3ème saison Maitresse d’un Homme Marié : “ce n’est pas un problème de cachet”, selon le producteur

L’actrice Halima Gadji s’est exprimée sur un poste Instagram en disant, qu’elle préfère arrêter le cinéma plutôt que de continuer à interpréter des rôles qui ne lui permettent même pas de payer son loyer. Le directeur de Marodi Tv quant à lui a affirmé que l’absence de Halima dans la saison 3 n’est pas un problème de cachet. Il estime qu’il y a peut-être eu un changement dans la carrière de l’actrice.

L’actrice Halima Gadji, connu pour son rôle dans la célèbre série “Maitresse d’un Homme Marié”, sous l’appellation “Marème Dial” ne fait pas partie de la troisième saison. En effet, suite à sa sortie de la série, qui fait débat, cette dernière s’est exprimée sur un poste Instagram. Elle affirme préférée arrêter plutôt que de continuer à interpréter des rôles qui ne lui permettent même pas de payer son loyer.
Dans une interview avec le journal Source A, le directeur de la maison de production Marodi Tv, Serigne Massamba Ndour répond que sa démission n’a aucun rapport avec le cachet. En effet, il s’est exprimé sur ces lignes : « Le niveau de cachet, moi je peux juger que c’est très bien. Pour preuve, les cachets pour les acteurs entre 2016 et maintenant, ont été multipliés par 20, par 10 au minimum. C’est juste pour vous donner une idée. Ce qui est sûr, c’est qu’aujourd’hui si on  n’est pas sur du solide, on ne dure pas. Si on commence à durer c’est qu’on est sur du solide. Ce qu’on fait, on le maitrise bien ».
Serigne Massamba Ndour affirme que sur cette saison, ils n’ont pas cherché à négocier avec l’actrice. « Déjà, elle n’a pas parlé de Marodi. Je ne peux  pas parler d’elle. Mais ce qui est sûr c’est que, sur cette saison, on n’a pas parlé avec Halima, on n’a pas négocié avec elle. On n’a jamais parlé avec elle de contrat et de cachet. Maintenant, les gens sont libres d’interpréter ses propos. En tout cas, nous, nous continuons à faire des séries, chaque année, chaque saison. Les moyens sur la production augmentent, il y a plus de qualité
Le directeur de Marodi estime que les difficultés rencontrées par les maisons de productions sont courantes au Sénégal : « Les difficultés, c’est dans tous les secteurs. C’est le pays, il y a la Covid-19. Mais, nous, nous sommes très sérieux sur ce que nous faisons. Il faut se battre pour aller chercher les annonceurs. Ce n’est pas facile ce n’est pas donné. Il faut se battre pour avoir de la qualité. Il faut se battre pour avoir des maisons ou tourner ».
Ce dernier a insisté sur le fait que la maison de production Marodi, n’a aucun problème de cachet. « Ce qui est sûr c’est que, pour en revenir à Halima Gadji, personne ne trouvera une preuve quelconque concernant un problème de cachet. Marodi n’a pas ce type de problème », a-t-il déclaré.

commenter

Seneclic

GRATUIT
VOIR