Seneclic

Affaire Ndeye Fatou K. Ndiaye : 4 suspects dont « Mère Beignet » interpelés à Dakar

Nouveau développement dans l’affaire Fatou Kiné Ndiaye, l’étudiante sénégalaise, arrêtée à Casablanca (Maroc) “pour trafic de drogue” alors qu’elle transportait, contre énumération, des colis au poids Gp (Gratuité partielle). Après l’arrestation à Agadir de Massoukha Mbengue, accusé d’être le propriétaire du colis, quatre (4) autres suspects en lien avec ce dernier, ont été interpellés à Dakar. Ils ont été cueillis par l’Office central de répression du trafic illicite des stupéfiants (Ocrtis).

Selon Libération, qui donne l’information dans son parution de ce jeudi, une étudiante du nom de K. Ndaw alias « Mère beignet » se trouvait au cœur du réseau. Elle a été interpellée à Ouakam avec 500 grammes de haschich.

En effet, explique le journal, dans un premier temps, les enquêteurs ont mis la main sur le destinataire initial du colis. Il s’agit de M. Sabaly, étudiant en mécanique, cueilli discrètement à Saly Niakh-Niakhal.

Entendu, il a déclaré qu’il n’était qu’un intermédiaire chargé de livrer la « marchandise » à M. Ndiong. Ce mécanicien automobile a été interpellé aux Almadies.

L’exploitation du téléphone portable de M. Sabaly, a permis aux enquêteurs de découvrir que le mis en cause envoyait des photos de colis de drogue qui devaient quitter le Maroc à un numéro enregistré au nom de « Mère Beignet ».

Après investigation, les enquêteurs ont découvert que « mère beignet » est en réalité une étudiante du nom de K. Ndaw, logée à Ouakam. Elle est soupçonnée d’être l’un des cerveaux du réseau. Une perquisition effectuée chez elle a permis aux limiers de mettre la main sur 500 grammes de Haschich. Un autre suspect, du nom de L. Ndoye a été cueilli pendant la même descente puisqu’il travailler dans la réception des « colis » avec « mère beignet ».

commenter

Pub

Restez connectés

Restez connectés

Ne ratez aucune nouvelle publication...

Seneclic

GRATUIT
VOIR