Seneclic

CEDEAO, la l’Afrique de l’Ouest brûle. Réveille-toi !

Le Ramassage de Ibou !

 

Senegal, les homos au contrôle.

 

Ce sont 24 jeunes hommes qui ont été arrêtés le samedi 17 Octobre, tard dans la soirée par les hommes du Commissaire Aïssatou Ka du Commissariat de Dieuppeul. Ces homosexuels présumés avaient loué un appartement à Mermoz en vue de célébrer un mariage. Mis au parfum de cet « attroupement » illicite de présumés homo, les flics ont débarqué dans l’appartement vers 5 heures du matin alors que la fête battait son plein. Sur place des préservatifs, mais aussi des lubrifiants ont été saisis. L’appartement était aussi décoré par des “heureux ménages” preuve qu’un mariage homosexuel était prêt à être célébré. Tout ce beau monde a été arrêté et acheminé au Commissariat de Dieuppeul où ils ont passé la nuit. Les homosexuels présumés devraient être présentés au Procureur le lundi pour actes contre nature. Un “médecin” gay serait impliqué dans cette affaire. Mais, selon des informations glanées il n’en est rien. Le supposé toubib, M. S. serait un acteur social proche d’une association de défense des droits des LGBT. En fuite, il est activement recherché par la police. Les membres de la bande des 24 homosexuels arrêtés sont: Jules Francois Diédhiou, Alassane Thiandoum, Abdoulaye Hann, Ousmane Kane, Meissa Mboup, Mouhamadou Moustapha Ndiaye, Matar Diaw, Serigne Saliou Ndiaye, Babacar Diouf, Mamadou Dièye, Mamadou Sène, Mamadou Bathily, Yakhaya Ndiaye, Mamadou Seck, Mohamed Diop, Hameth Mbaye, Baye Dioum, Ouseeynou Thiam, Lamine Faye Thiam et Pape Niang. Ils ont été jugés ce vendredi par le tribunal des flagrants délits de Dakar. Le procureur a requis deux ans d’emprisonnement ferme contre les prévenus pour le délit d’acte contre nature.

 

Mo Gates  !

 

C’était l’événement attendu de l’agenda people du week-end dernier. La “Sénégal Fashion Week” organisée à Las Vegas par le promoteur Mo Gates. Pour certaines langues indiscrètes, notamment sur les réseaux sociaux, c’était un fiasco. Des chaises vides, une salle pas du tout remplie et les invités d’honneur semblaient être le public. Pourtant, l’entrée était non seulement gratuite, mais pendant plusieurs jours, cet événement a fait la Une des tabloïds. Une montagne qui a accouché d’une souris ? C’est ce que semblent penser les détracteurs de cette cérémonie boudée par la Reine du DjolofBand, Viviane Chidid. Quoi qu’il en soit, ce fut une première pour Mo Gates qui a beaucoup investi dans cette soirée. La Covid-19 est accusée, de même que la taille de la salle dont l’espace a été mal aménagé et le choix porté sur les invités de marque. Notamment les stylistes sur qui Mo Gates a jeté son dévolu, les coiffeuses et les artistes. Au Senegal on dirait que tout se résume à l’argent et à la célébrité. Les gens les plus médiatisés sont les plus médiocres et ça dans tous les domaines que ce soit politique, artistique, sportif etc…Ce gars MO je sais quoi, rien qu’en voyant ses fréquentations lutteurs, danseurs, théâtre, people chanteurs, on voit qu’il est totalement inconscient immature irresponsable et faux. Il n”a rien compris. Le Sénégal n’a pas besoin de tout ce brouhaha pour avancer. Aux States par exemple la diaspora est très bien représentée par des dignes fils du pays des médecins, avocats, businessman de très grand références des story succès mais les disciples de Satan n’exposent a nos enfants que les sanex, les griffes, les soumb-bathio, les bouchers etc… on est mal bareces 48% de chômeurs n’intéressent personne tout le monde est préoccupé par les faits divers si un dot de marriage fait l’objet de publicité news c’est qu’on est vraiment des esclavages affranchis. Mo, tout cet argent dilapide tu pouvais aider 300 etudiants sénégalais en payant leur scolarite annuelle et assurer la relève de demain. Tu pouvais aider ces etudiantscanadiens qui ne savent pas comment faire pour renouveler leurs titres de sejour faute de n’avoir pas assez pour continuer leurs études. Tu pouvais donner ces 6 millions à un orphelinat du Sénégal, eux qui peinent à acheter des couches ou du lait pour les enfants abandonnes.

 

CEDEAO, la l’Afrique de l’Ouest brûle. Réveille-toi !

 

Les tensions au Nigeria mettent à l’épreuve la CEDEAO. Elle gérait déjà d’autres crises en Guinée, en Côte d’Ivoire et la situation encore volatile au Mali. Au Nigeria, une prison a été attaquée ce jeudi à Lagos, au lendemain d’une nouvelle journée de protestations contre les violences policières . Pendant ce temps, le président Muhammadu Buhari a rencontré les responsables des services de sécurité du pays. Les tensions au Nigeria mettent à l’épreuve la CEDEAO, déjà confrontée à d’autres crises dans la sous-région. Le président Muhammadu Buhari s’est enfin résolu ce jeudi, à s’exprimer devant ses compatriotes. La CEDEAO, qui est d’ailleurs née et a son siège au Nigéria, est plus proche des tensions qui secouent ce pays que de celles en Guinée ou en Côte d’Ivoire. L’organisation ouest-africaine est une nouvelle fois sous pression. En Afrique du Sud, deuxième puissance économique du continent après le Nigeria, partis politiques et syndicats ont appelé la CEDEAO à intervenir. Trop de conflits pour des moyens limités. Le principe de subsidiarité impose à l’Union africaine, actuellement dirigée par le président sud-africain, de s’appuyer sur la CEDEAO dont l’influence est moindre comparativement à celle des Etats-Unis ou l’Union européenne. En effet, la tension au Nigeria s’ajoute aux crises politiques en Guinée et en Côte d’Ivoire et à la situation encore volatile au Mali. Tout ceci accroit la pression sur l’organisation ouest-africaine et met à nu ses limites. Les recommandations faites en Côte d’Ivoire par la médiation ouest-africaine sont rejetées par l’opposition qui parle de l’échec de la mission de la CEDEAO et annonce même une intensification de la désobéissance civile. En Guinée, alors que la mission d’observation électorale de la CEDEAO s’est déclarée satisfaite du déroulement du vote, le gouvernement de Conakry a présenté hier un bilan d’une dizaine de morts en 72 heures. Un bilan appelé à s’alourdir. Au tableau des réalisations de la CEDEAO dans cette période critique, il reste toutefois les avancées au Mali. La pression des chefs d’Etat sur les militaires a donné des résultats positifs en les poussant à partager le pouvoir. Mais certains analystes expliquent la ligne dure de la CEDEAO par la crainte que le coup d’Etat au Mali puisse inspirer les pays voisins, renforçant ainsi le sentiment que comme l’Union africaine, la CEDEAO est un syndicat de dirigeants.

 

Par Ibrahima FAYE

 

Seneclic.com

 

 

Avatar

Presi Cisse

commenter

Pub

Restez connectés

Restez connectés

Ne ratez aucune nouvelle publication...

Seneclic

GRATUIT
VOIR