Seneclic

Dr Ousmane Guèye du Sneips sur le Covid-19 : «Février sera plus meurtrier»

La tendance à la hausse des cas de Covid-19 continue d’inquiéter les autorités sanitaires du pays. Dr Ousmane Guèye, directeur du Service national de l’éducation et de l’information pour la santé (Sneips), annonce un mois de février plus meurtrier que les précédents.

Après sa lecture des cas de décès qui ne cessent de se multiplier ces temps-ci, le Dr Ousmane Guèye, directeur du Service national de l’éducation et de l’information pour la santé (Sneips), pense que le pays est encore loin de sortir de l’ornière. Selon le directeur du Sneips, invité dans une radio de la place, le mois de «février sera plus meurtrier que les autres». En plus d’enregistrer hier 268 nouvelles contaminations, le pays a perdu 6 de ses enfants, portant ainsi le nombre à 754 morts des suites de cette pandémie.
Ces nouvelles contaminations concernent 119 contacts suivis et 149 cas issus de la transmission communautaire recensés à Dakar et dans d’autres endroits du pays. Le Dr Guèye pense, en outre, que seule la vaccination peut changer la situation. En attendant, il invite la population au respect des mesures barrières.
Selon les informations livrées hier par le directeur de la Prévention, 252 patients ont été contrôlés négatifs et déclarés guéris, alors que 63 cas graves sont pris en charge dans les services de réanimation.
Depuis l’apparition de cette maladie le 2 mars dernier, le Sénégal a comptabilisé à ce jour 31 mille 275 cas positifs dont 25 mille 635 guéris, 754 décès et 4 885 encore sous traitement.
En attendant l’arrivée du vaccin prévu pour mars, les autorités sanitaires encouragent les citoyens au respect des mesures barrières.

commenter

Pub

Restez connectés

Restez connectés

Ne ratez aucune nouvelle publication...

Seneclic

GRATUIT
VOIR