Seneclic

Hervé Collin, un vigneron d’Epernay, torture son ex-femme sénégalaise

Quand elle rentre de ses vacances au Sénégal, ce 30 août 2021, D.S. trouve sa boutique de cosmétiques, située au centre-ville d’Epernay, dans la Marne, en France, totalement vidée, et son enseigne descendue. À la porte, a été mentionnée son… adresse personnelle à l’intention des clients de passage.

La Sénégalaise s’est immédiatement rendue au poste de police afin de porter plainte pour cambriolage et démantèlement de son commerce contre son ex-conjoint, Hervé Collin, qu’elle soupçonne pour connaître ses pratiques et pour être victime de son harcèlement continu depuis leur séparation, il y a deux ans. La police l’a presque chahutée et a refusé de prendre sa plainte.
Il a fallu que D.S. campe devant sa boutique pendant deux jours, rejointe par les associations féministes, ses compatriotes sénégalais et les journalistes, pour que la police daigne prendre sa plainte.
Convoqué, Hervé Collin, proprietaire de la marque Champagne Daniel Collin, du haut de son statut de vigneron riche et influent, a refusé de déférer à la convocation. Il a fallu que la police aille le cueillir.
Ceci n’est que le énième abus d’Hervé Collin qui a envoyé à D.S. un message – qu’elle a d’ailleurs montré à la police – dans lequel il lui dit qu’il peut faire tout ce qu’il veut sans aucune conséquence parce qu’il est puissant et parce qu’il est chez lui.
En effet, Hervé Collin a confisqué les trois enfants qu’il a eus avec la Sénégalaise alors même que la justice n’a pas statué sur leur garde. Il a bouté son ex-femme hors du domicile conjugal pour y vivre maritalement avec la fille aînée de celle-ci.
D.S. avait en effet eu, dans une union antérieure, M.S., que Hervé Collin a détournée alors qu’elle était mineure. C’est d’ailleurs cette relation incestueuse qui a précipité la séparation du couple.
Non content d’avoir autant détruit son ex-conjointe, Hervé Collin l’a achevée en démantelant son gagne-pain. Au même moment, Hervé Collin et D.S. sont copropriétaires d’une SCI que le décidément puissant vigneron refuse de liquider pour donner ses droits à D.S.
Où sont la police et la justice françaises ? La France est-elle un État de droit ? D.S. est-elle traitée ainsi parce qu’elle est femme, noire et étrangère ?

Sophie Khady Ndiaye, correspondante de Seneclic à Toulouse.

#Epernay

#Champagne Daniel Collin

#Hervé Collin

#Vigneron

commenter

Seneclic

GRATUIT
VOIR