Seneclic

Hôpital Fann: Pr Seydi se retire avec son équipe et 2.000 malades ambulatoires

La rupture semble être définitive entre le Professeur Moussa Seydi, Chef du service des maladies infectieuses et tropicales (Smit) du Centre hospitalier et universitaire de Fann et le Centre régional de recherches et de formation (Cref), dont il demeure encore le coordonnateur. Même si aucun acte n’a été encore posé par le Professeur pour confirmer son retrait, les premiers pas franchis sont annonciateurs d’une démission officielle imminente, rapporte L’Observateur.

Pour preuve, le Professeur Seydi a donné ordre au personnel médical, qu’il avait mis à la disposition du Crcf, de quitter les lieux avec seringues et blouses. L’équipe composée de deux médecins, pour la prise en charge médicale, une infirmière et une secrétaire médicale, a rejoint le Service des maladies infectieuses et tropicales (Smit). Il s’y ajoute qu’il n’a pas pris part à la dernière rencontre du Conseil d’administration du 18 mai, alors qu’il a été invité pour discuter des points suivants inscrits à l’ordre du jour: validation règlement intérieur; présentation du rapport financier ; présentation des projets de recherches en cours et perspectives.

Pis, tous les malades ambulatoires, environ 2000, qui étaient traités au sein du Cref seront désormais suivis par le Smit. Seulement, le Cref n’avait pas mis du temps pour prendre possession des bureaux des ex-collaborateurs du Professeur Seydi. Puisqu’à l’instant où certains s’apprêtaient à déménager, une équipe de menuiserie était sur les lieux pour changer les serrures. Des actes assez discourtois, aux yeux de certains médecins, que le Professeur Seydi a fait constater par un huissier de justice. Mais, aux dernières nouvelles, le Cref explique dans un message qu’il changeait les serrures pour sécuriser les locaux.

Les raisons de la colère du Professeur qui l’ont poussé à se retirer du Cref sont à chercher dans certaines procédures que les membres avaient prévu de légaliser au cours de l’assemblée générale. De même, d’autres actes posés par le Cref n’ont pas été du goût du professeur, qui les dénonce depuis huit ans. «Ils n’ont pas mis le nom du Smit dans le nouveau Conseil scientifique avant d’introduire d’autres services qui ne sont même pas de l’hôpital ».

Au début, le Professeur Seydi était le vice-président du Cref. Mais de nombreuses prérogatives ont été transférées au secrétaire général. C’était en 2013. Et, le Professeur avait demandé la suppression du poste de vice-président et la réactualisation de celui de Coordonnateur occupé par son prédécesseur», expliquent des sources hospitalières.

Le bureau du Cref a comme Président du Conseil d’administration, Dr Ibra Ndoye, Coordonnateur Moussa Seydi, Secrétaire général Dr Karim Diop et Trésorier Pr Bara Ndiaye. Pour ce qui est des membres Dr Safiatou Thiam Cnls, Pr Cheikh Tidiane Ndour, Division Sida au Ministère de la santé, Dr Cheikh Tacko Diop Directeur de l’Hôpital Fann, Dr Guillaume Brault Ambassade de France, Pr Eric Delaporte, Ird Chu Montpellier, Pr François Simon Imea, Dr Bernard Taverne Ird Site Anrsmie, Pr Alice Desclaux Ird, Pr Touré Coumba Kane Iressef/Ussein.

commenter

Restez connectés

Ne ratez aucune nouvelle publication...

Seneclic

GRATUIT
VOIR