Seneclic

Issa Sall a violé la loi ,« avec la complicité de Macky Sall »…en devenant ministre-conseiller pendant son mandat de député

Issa Sall est devenu en même temps député et ministre-conseiller du chef de l’Etat. Un cumul de fonctions qui viole carrément le règlement intérieur de l’Assemblée nationale. « Aucun député peut accomplir une mission pour le compte de l’Etat, s’il a des connaissances techniques qui lui permettent, mais il ne peut pas être député et ministre » confie un député joint par « Source A ».Il a choisi librement d’accepter le poste de ministre-conseiller, alors qu’il est toujours député à l’Assemblée nationale.

Or, selon la loi organique n° 2006-41 du 11 décembre 2006 ou encore celle n° 92-15du 07 février 1992, il lui est formellement interdit d’être élevé au rang de ministre tout en étant député. Une responsabilité qu’il partage avec le président de la République Macky Sall qui l’a nommé ministre-conseiller tout en sachant qu’il est toujours député, note le journal « Source A ».

Selon la loi organique, qui stipule que « mandat de député est incompatible avec la qualité de membre de gouvernement, de membre du conseil de la République pour les Affaires Économique et Sociétales ». En conséquence, toute personne violant cette loi est remplacée dans ses fonctions. Depuis quelques mois, le PUR réclame la destitution du député, car il n’est plus membre de leur parti politique. En effet Issa Sall a créé son propre parti politique « le Parti de la paix, de l’éthique et de l’équité ».

De l’avis du professeur Moussa Diao, il y’ a maintenant lieu de s’interroger sur les acteurs politiques que nous avons. Et que « les acteurs politiques peuvent retourner leurs vestes quand ils veulent et selon leurs intérêts, ils ne croient en rien ». Des comportements qu’il déplore, car ils n’inspireront plus confiance au peuple.

commenter

Pub

Restez connectés

Restez connectés

Ne ratez aucune nouvelle publication...

Seneclic

GRATUIT
VOIR