Seneclic

Pourquoi Sonko refuse de répondre au juge

Accusé de “viols répétitifs et menaces de mort” par la masseuse Adji Sarr, Ousmane Sonko, le leader de Pastef Les patriotes a décidé de ne pas déférer lundi à la convocation du juge d’instruction du 8ème cabinet, en charge de son dossier. Au motif que son immunité parlementaire reste toujours intacte.

« Si Macky Sall veut me liquider… »

Sonko campe sur la ‘’théorie du complot’’ orchestré, selon lui, par le Président Macky Sall pour liquider politiquement. « Si Macky Sall veut me liquider, il devra, pour une fois accepter de se salir les mains, au lieu de se cacher lâchement derrière ces barbouzes de la justice. Parce que tout le monde connait son habitude. Il instrumentalise la justice et à chaque fois qu’il est interpellé, il dit que c’est un problème de la justice », lâche Sonko ; et de poursuivre : « Nous savons tous que c’est lui qui tire les ficèles. Et pour une fois, s’il veut me liquider, moi, (parce qu’il doit comprendre qu’il n’a à faire ni à un peureux ni à un poltron) il faudra, pour une fois qu’il accepte de se salir les mains… »

« Je suis en bonne santé… »

Sonko alerte sur son état de santé. Il à tenu ainsi à préciser qu’à part de « petit soucis rhumatismaux bénins, il ne souffre d’aucune maladie pulmonaire, cardiaque, rénale, ou autre diabète. Je suis en excellente santé, par la grâce de Dieu ». En conséquence, il tient pour responsable, Macky, et “personnellement“, de tout ce qui pourrait lui arriver, « notamment en terme d’empoisonnement par quelques moyens sophistiqués », dit-il afin de tenir l’opinion nationale et internationale à témoin…

« Je suis prêt pour le combat »

Le député Ousmane Sonko, leader de Pastef, annonce qu’il ne va pas répondre à la convocation du juge parce que les règles n’ont pas été respectées. « J’avais dit que si mon immunité parlementaire est levée et que les règles soient respectées, j’irai répondre. Mais, les règles ne sont pas respectées», a déclaré Ousmane Sonko. Il ajoute : « Quel que soit ce qui se passera demain, mon immunité parlementaire reste intacte ». Il continue d’accuser Macky Sall de vouloir le “liquider politiquement“. « Quand il lance une sale entreprise de liquidation d’un adversaire politique, rien ne l’arrête, si ce n’est le rapport de force politique et sociale », révèle le leader de Pastef.

«Ma résistance à moi se manifeste… »

Ousmane Sonko a décidé d’invoquer son droit constitutionnel, naturel et individuel à la résistance à l’oppression. Parce que, argue-t-il, la Constitution inscrit le droit de résister à l’oppression. Parce que la nature humaine c’est de résister à l’oppression, quand elle s’exerce contre vous », souligne Ousmane Sonko, qui dit évoquer ce droit à titre individuel. Ce, afin d’éviter le “piège” dans lequel (Macky) veut le faire tomber.Entre autres, il parle aux Sénégalais et leur informe que chacun d’entre eux, peut l’évoquer à titre individuel. « Et chaque Sénégalais a le droit de l’évoquer à titre individuel, s’il se sent concerné… « Ma résistance à moi se manifeste par mon refus de reconnaissance de la légalité de la commission ad hoc et ses recommandations et de la résolution de la plénière illégitime de Benno Bokk Yakaar. La conséquence logique qui en découle c’est que, mon immunité parlementaire, quel que soit ce qui se passera demain.., demeure intacte », indique-t-il.

« Les coups politiques de Macky contre les opposants »

Une résistance aussi, selon Sonko, qui se manifeste par la contestation du juge Mamadou Seck avec ses avocats qui ont déjà introduit la demande en récusation de ce dernier. « Ce juge partial du 8ème Cabinet, est non indépendant du procureur de la République et du Gouvernement de Macky Sall… » Il invite aussi les Sénégalais à prêter un œil attentif au Doyen des juges d’instruction, Samba Sall, « pour toute participation éventuelle au traitement de ce dossier. « Car c’est connu de tous, tous les coups foireux contre les opposants politiques au régime de Macky Sall passent par ce triangle des Bermudes judiciaire : Bassirou Guèye, Samba Sall et Mamadou Seck… », peste-t-il.

commenter

Pub

Restez connectés

Restez connectés

Ne ratez aucune nouvelle publication...

Seneclic

GRATUIT
VOIR